Je veux aussi que les femmes, vêtues d'une manière décente !

Publié le 22 Octobre 2009

Je veux aussi que les femmes, vêtues d'une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d'or, ni de perles, ni d'habits somptueux, mais qu'elles se parent de bonnes œuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de servir Dieu. 1 Timothée 2:9

Je veux aussi que les femmes, vêtues d'une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d'or, ni de perles, ni d'habits somptueux, mais qu'elles se parent de bonnes œuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de servir Dieu. 1 Timothée 2:9

Une jupe courte, une robe moulante qui dessine le corps, un haut très décolleté, le dos grand ouvert,
un pantalon qui arrive presqu'au niveau des fesses, des artifices extravagants par-ci par là, des vêtements transparents laissant paraître la nudité ; là sont les habillements de certains frères et sœurs en Christ.
Une manière de s'habiller qui a été empruntée du monde, un monde qui évolue en perversité.

Cette semaine, je veux parler de nos habillements à nous qui nous disons chrétiens et chrétiennes.
Nous les enfants de Dieu, nous devons marquer la différence dans nos habillements, en nous habillant décemment, en évitant de porter des vêtements qui exposent notre nudité .

La décence vestimentaire concerne en majorité les femmes, car les hommes n'ont pas trop de problème avec ca, mais , il y a quand même des hommes qui s'habillent comme on le dirait dans le monde : «sexy ».
Il est important que nous chrétiens ou chrétiennes, nous nous habillons de telle sorte à marquer la différence.

C'est vrai que d'autres diront, « c'est la mode ou le monde a évolué », mais savez-vous que la parole de Dieu est restée la même. Cette parole nous recommande de ne pas surtout suivre ce monde mais de nous laissez transformer par l'Esprit de Dieu.

Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.
Romains 12:2


Même pour aller à des moments de prière ou au culte, nous voyons des filles ou femmes s'habiller sexy.
Sans s'en rendre compte, elles gènes plusieurs frères et distraient d'autres.
Même dans la maison Dieu, où est passé la CRAINTE DE DIEU ?

Généralement notre apparence traduit l'état de notre cœur et des fois la teneur de notre intimité avec Dieu.
Pour cela, il est important de s'approcher d'avantage de Dieu dans la prière et la méditation de sa parole, c'est sure qu'en faisant cela, nous saurons faire sa volonté en toute chose même dans nos habillements.

Notre habillement doit être un moyen de bon témoignage. Une fille qui s'habille de manière sexy, ne peut être efficace en évangélisation, cela n'est pas possible.

Pour finir, je vous demanderais de regarder dans votre garde-robe et demandez au Seigneur de vous permettre de garder ce qui est dans sa gloire et de jeter tout ce qui ne le glorifie pas.

Ne copions pas ce monde,
Dieu vous bénisse! source (blog :nouvelle vie en jésus de Laetitia )

 Nous voyons le monde dans l'église et parfois les pasteurs même approuvent selon certaines prédications les femmes doivent mettre tous ce que leur maris aiment , c'est vrai mais pas n'importe comment et pas si cela va l'encontre de la parole de Christ ! donc si les maris aiment les mini-jupes et les vêtements sexy alors sa femme chrétienne mettra la mini, non !! bien aimé il faut arrêter de prendre Dieu pour notre grand-père , c'est pas notre ami, il est DIEU, il faut avoir de la crainte et surtout être renouvelé dans notre intelligence (éphesiens 4v17-25) car Il nous aime et il veut que nous soyons à son image et sa ressemblance: pure et saint.

Par nos agissement et nos comportements on peut voir qui tu es
On dit que l'habit ne fait pas le moine mais on reconnaît le moine par son habit et ce qui est en l'intérieur de ton coeur c'est qui se voit à l'extérieur.

Publié dans #Exhortation

Repost 0
Commenter cet article

Justin 07/08/2012 01:50


Très d'accord. Je n'aime pas que seule l'excitation masculine soit retenue comme critère pour imposer un code vestimentaire aux femmes. Je soupçonne que ces pensées lubriques proviennent d'un
culte, d'une idolâtrie, d'une passion coupable.


 


Justin