Une petite fille de la honte !

Publié le 14 Mars 2006

Une petite fille de la honte !
 
 
Née un été en en Allemagne pendant l'occupation d’une mère allemande et d’un père pied-noir, je n’étais pas désirée et peu aimée, mais aimée de mon Père céleste qui m’a donné la vie, car ma venue dans ce monde, était Son désir.

Comme je disais peu aimée, car pour une allemande j’étais un peu typée yeux marron teint mat, et cheveux très foncés, alors pas du tout germanique, et cette petite fille, a vécue, un grand rejet et en plus avec des racines juives .

Je n’ai pas connu mon père géniteur, car il est mort quand j’avais trois ans.

J’ai été très attachée à ma mère qui était très autoritaire et à ma grand-mère, avec un grand cœur et qui priait tous les soirs avec moi le : notre Père, et c'est elle qui avait un père juif, une femme qui avait beaucoup souffert pendant la guerre !

Ma mère s’est mariée quand j’avais 5 ans avec un allemand et cela était pour moi la première grande déchirure car on m’a prise ma mère, elle ne dormait plus avec moi.

Ma vie commençait a basculer, je dérangeais j’étais de trop !

Les week-ends j’étais souvent placée chez des tantes et la semaine je devais être au lit déjà a 18 heures, c'est vrai ma mère était encore très jeune elle n’avait que 24 ans.

Et je suis devenue adolescente, et je pense « assez mignonne », car mon beau-père commençait à me courir après et ma mère devenait jalouse, je n’avais pas le droit d’être trop bien habillée où me maquiller ! je commençais à détester mon beau-père car j’ai subi des attouchements sexuels que je cachais à ma mère au début, je voulais la protéger de la douleur et en plus elle était enceinte du premier bébé avec son mari, mais un jour elle a trouvé des cachets de somnifère que je voulais prendre pour me suicider, et là je lui ai tout avoué, il ne m’a pas violée, car je ne me suis pas laissée faire, et je crois que je ne serai plus là et Dieu m’avait déjà protégé !

L’attitude de ma mère avait changé à cette époque là, elle était plus proche de moi, car elle voyait que sa fille l’aimait !

A cette époque j’avais une très mauvaise image des hommes, et j’avais peur d’eux.

Ma mère a eu encore deux enfants : une fille et puis un garçon que j’aime beaucoup et c'est réciproque ! Ma mère est morte il y a 7 ans par un accident, mais la famille est unie ils viennent souvent me voir et par la grâce de Dieu je peux même dire que j’aime mon beau –père.

Ensuite à 17 ans j’ai connu mon mari qui était à l’époque, militaire en Allemagne et qui était français, et moi je ne voulais jamais me marier avec un allemand.

J’ai pris confiance en ce garçon et je commençais, à l’aimer, et bien sûr il me demandait plus, je voulais refuser, et pour ne pas le perdre j’ai accepté (mais dans mon cœur je savais que c’était un péché, et j’avais tellement envie de porter ma robe de mariée en étant pure et digne) et tout de suite je suis tombée enceinte,à l’age de 18 ans, et je me suis mariée !

Je suis tombée dans une famille qui était adultère déjà par ma belle-mère autoritaire, mais que j’aimais, mon mari a connu beaucoup de beau-père et comme moi etait rejeté , il avait lui, une très mauvaise image de la femme et quelque part la femme était pour lui un objet, un jouet.

J’ai passé par beaucoup de souffrances de déchirures dans mon âme, il m’a trompée, mais je savais que j’étais la femme de sa vie, car il séparait le sexe et le cœur. J’avais peur de lui il était aussi policier et comme sa mère d’une grande autorité, le contraire de moi, mais j’ai subi. Nous avons eus trois enfants magnifiques : une fille et deux garçons qui sont très proches de moi, et en plus mes fils sont convertis.

Mon mari était souvent en déplacement par son métier, et un an avant sa retraite j’ai fait la connaissance d’une femme qui est devenue mon amie, j’avais la quarantaine elle me parlait de Jésus j’étais toujours croyante, mais j’ai vu qu’il y avait quelque chose de plus, que je voulais moi aussi. Et cette femme, mon amie aujourd’hui, était 8 ans en arrière la maîtresse de mon mari et bien sûr mon mari en colère, qui faisait tout pour me retenir de cette femme et de cette église, car il voyait que c’était sérieux pour moi et pour la première fois, je faisais quelque chose contre sa volonté ! Et aujourd’hui gloire à Dieu elle et son mari sont nos amis, même de mon mari !

Les voies de notre Dieu ne sont pas nos voies, et sa pensée point la nôtre.

Le Seigneur a permis que cette femme ,qui était un jour l’amante de mon mari m’emmène au Seigneur. Et cela fait maintenant 9 ans, et pour rien au monde je ne renoncerai à mon Seigneur, car il est tout pour moi.

J'avais surtout un énorme manque d'affection et de tendresse, mais mon Dieu a ce moment m'a tout donné, et je sais aujourd'hui ce que veut dire aimer !

Par mes souffrances, je peux aider beaucoup des sœurs surtout par la compassion et sur le chemin du pardon car ma vie est le chemin du pardon, et j’ai appris, que pardonner veut dire donner par dessus, et qu’ aimer c’est un sacrifice, c’est plus qu’un sentiment c’est une décision.

Mon mari ne marche pas encore avec moi sur ce chemin mais je fais confiance a mon Dieu, et je crois qu’un jour il sera touché par l’amour de Son Père céleste, car il a besoin de connaître ce Père qui est aussi le sien, et qui l'aime autant que moi.

Je sais que je suis aimée par mon Jésus et par mes frères et sœurs en Christ, cette merveilleuse famille de Dieu et bientôt nous serons tous ensembles dans la gloire de notre Dieu et Jésus notre bien-aimé.

Mes enfants réjouissez –vous car le meilleur est devant nous ! Amen
Auteur inconnu.

Rédigé par bijou

Publié dans #Témoignages

Repost 0
Commenter cet article

Nini 07/04/2006 13:45

oui,sans Dieu il est difficile,non impossible de pardonner,moi meme après avoir découvert l'adultère de mon mari il y a un an,c'est depuis peu que j'ai compris que c'est la voie choisie pour moi par notre Seigneur pour me faire grandir dans la foi et pour sauver notre couple,je n'ai pas encore tout à fait oublié(malgré que moi aussi j'ai commis l'adultère),mais mon coeur commence à s'ouvrir de plus en plus et je sais que Dieu ne laissera pas tomber ma famille

Lionel 15/03/2006 14:28

je témoignage m'a touché waouw c'est fort ! Oui Jésus est vraiment bon et utilise tout les moyens et les personnes pour qu'on vienne à lui.
Que Dieu te bénisse,